Freelance : mutuelle santé et prévoyance, qu’est-ce que c’est ?

En 2016, 94 % des travailleurs indépendants possédaient une mutuelle santé selon une étude de la DRESS. Et seul un indépendant sur deux se sentait assez protéger en termes de prévoyance santé. Mais à quoi servent ces contrats ? Comment fonctionnent-ils ? Sont-ils obligatoires ? Voici les réponses à ces questions.

À quoi sert une mutuelle santé ?

Le système de santé français est plutôt avantageux pour les citoyens. En effet, nous bénéficions tous d’une prise en charge partielle de nos soins de santé par l’Assurance-Maladie. Mais cette couverture est-elle suffisante pour tous les soins ? Malheureusement non.

Prenons l’exemple de 2 prestations :

  • La pose d’une couronne dentaire peut coûter, en moyenne de 320€ à 530€. Mais le remboursement de l’Assurance-Maladie n’est que de 84€ pour ce soin.
  • Une consultation chez un ostéopathe (ou tout autre praticien de médecines douces) peut coûter de 30 à presque 100€ selon le praticien, la ville… Et cette fois-ci, l’Assurance-Maladie ne rembourse rien.

Ces soins, tout comme d’autres (l’achat d’une paire de lunettes, une hospitalisation…), peuvent donc vous revenir très cher.

Une mutuelle santé peut alors être utile. En effet, ce contrat d’assurance vient compléter la prise en charge de l’Assurance-Maladie pour diminuer les frais à votre charge. Pour cela, les assureurs se basent sur des tarifs de convention décidés par l’Assurance-Maladie et proposent un remboursement en pourcentage pour les soins pris en charge ou des forfaits pour les soins non couverts par l’Assurance-Maladie.

Pour reprendre l’exemple de la couronne dentaire : une mutuelle santé à 100% remboursera 36€ (pour un remboursement total de 120€). De la même façon, une mutuelle santé avec une couverture de 300% pour les prothèses dentaires proposera une prise en charge de 276€ (pour un remboursement total (Assurance-Maladie et mutuelle santé) de 360 €). De quoi réduire vos factures de santé !

Il en est de même pour les prestations qui ne sont pas remboursées par le régime obligatoire (l’Assurance-Maladie). En effet, pour ces soins (médecines douces, médicaments non remboursés…), les complémentaires santé proposent très souvent des forfaits annuels qui peuvent couvrir une partie ou l’intégralité de ces dépenses.

La prévoyance et les freelances : est-ce vraiment nécessaire ?

Votre santé n’est pas la seule chose à prendre en compte pour vous protéger. En effet, en cas d’accident ou de maladie vous empêchant de travailler, vous allez forcément faire face à une perte de revenus. Et cela peut mettre votre entreprise à rude épreuve. Mais là encore, il existe une solution non-obligatoire pour vous accompagner : les contrats de prévoyance.

Un contrat de prévoyance est créé pour vous protéger contre les évènements difficiles de la vie qui peuvent mettre à mal votre entreprise, mais également fragiliser votre famille. Il peut s’agir d’une perte de revenus suite à un arrêt maladie de longue durée (accident ou une maladie), une situation d’invalidité, de perte d’autonomie ou même de décès. Pour cela, l’assurance prévoyance propose différents formats d’indemnisation :

  • Une indemnité journalière en cas d’arrêt de travail,
  • Une rente mensuelle pour les situations plus longues (invalidité ou perte d’autonomie),
  • Un capital versé aux proches de l’assuré en cas de décès.

Mais pourquoi est-il utile de souscrire un tel contrat ? À l’image de l’Assurance-Maladie, les indépendants cotisent à des solutions de prévoyance dites obligatoires. Mais leur couverture dépend de nombreux facteurs (comme le chiffre d’affaires) et peut ne pas suffire.

Prenons l’exemple d’un arrêt maladie :

Comme expliqué sur le site Ameli.fr, le montant de l’indemnisation journalière va représenter 1/730e de votre revenu annuel moyen. De plus, il ne pourra pas dépasser 56,35€ par jour. Est-ce vraiment suffisant pour vous ? Un contrat de prévoyance peut venir compléter ces indemnisations pour vous protéger financièrement.

Comment choisir son contrat d’assurance freelance pour être bien protégé ?

Mais comment être sûr de trouver le bon contrat pour vous ? La démarche est assez similaire qu’il s’agisse d’une mutuelle santé ou d’une solution de prévoyance.

Dans un premier temps, il est important de faire un point sur vos besoins en vous posant les bonnes questions. Vous aurez ainsi un état des lieux précis de ce qu’il vous faudra :

  • Pour le choix d’une mutuelle santé, interrogez-vous sur vos habitudes de soins, sur vos soins à venir, etc. Consultez-vous régulièrement un médecin ou un spécialiste ? Portez-vous des lunettes ? Avez-vous des soins coûteux à venir ?… Penchez-vous aussi sur les tarifs et honoraires pratiqués habituellement pour vos prestations médicales. Ces prix pourront vous donner une idée des niveaux de couverture nécessaire pour chaque garantie dont vous aurez besoin.
  • Pour la prévoyance, réfléchissez au montant minimum d’indemnités dont vous aurez besoin en cas d’arrêt de travail ainsi qu’aux autres garanties qui pourraient vous intéresser.

 

Pensez également à comparer différents contrats en contactant plusieurs assureurs, un courtier ou même en utilisant un comparateur. Vous pourrez ainsi mettre en concurrence plusieurs contrats pour trouver celui qui vous conviendra le mieux. Dans cette démarche, de nombreux sites proposent des outils à cet effet. Par exemple, le courtier et comparateur Bonne-Assurance.com a créé un classement des assureurs par avis, mais également des simulateurs de remboursements et des guides pour vous donner quelques conseils.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Découvrir nos autres articles

Inscrivez-vous à la news du studio

2020 | Camille Bruder |  © All Rights Reserved