Retour d’expérience : Devenir freelance à Londres

« L’anglais, c’est la langue internationale dans le business » Cette petite phrase fut l’un des éléments déclencheurs dans mon choix de venir m’installer en Angleterre pour commencer ma vie professionnelle. Tout juste sortie de l’école depuis janvier 2020, j’ai décidé de partir faire du « free » à Londres.

Mais c’est quoi le freelance ?

Etre freelancer c’est avoir une rapidité d’adaptation, c’est se responsabiliser et devenir autonome en très peu de temps. En effet, exercer en tant que freelance c’est gérer sa carrière professionnelle de A à Z, car on devient à la fois entrepreneur, propriétaire et son propre employé. On choisit la stratégie que l’on va adopter en ce qui concerne la clientèle, les heures de travail et le tarifs des prestations que nous proposeront à nos futurs clients.

S’installer à Londres

Pour moi l’acclimatation fut assez simple, car j’avais déjà passé 6 mois à Londres pour mon stage de fin d’études. Mais le fait d’y revenir en tant que jeune diplômé en quête de travail fut le début d’une nouvelle aventure.

Pour commencer il fallait trouver un endroit ou vivre. Je le savais, je l’avais vécu, mais payer un loyer à Londres ça un coût financier (et psychologique). Pour trouver un appartement à Londres, je me suis inscrit sur plusieurs sites Facebook qui regroupent plusieurs milliers d’expatriés qui vivent à Londres. Le but étant d’avoir accès à des offres pour la location d’appartements, la possibilité de poser n’importe quelles questions relative à la vie en Angleterre, ou tout simplement rencontrer d’autres expatriés. L’autre moyen pour trouver un logement rapidement sans passer par les agences immobilières, c’est les sites spécialisés comme Open rent, Rightmove ou Zoopla, qui regorgent de bons plans.

Travailler à Londres

Après avoir trouvé un appartement non loin de Hyde Park (la chance du débutant dira-t-on), je me lance dans l’obtention de mon NIN. Le National Insurance Number qui sera indispensable pour toute activité professionnelle et également pour avoir accès aux soins médicaux en Angleterre.

Pour travailler en freelance en Angleterre, c’est relativement simple. Cette pratique est très répandu de l’autre côté de la Manche. Pour bien commencer, il faut tout d’abord s’inscrire sur le site du HMRC (Her Majesty’s Revenue and Customs) responsable de la collecte des taxes ainsi que des cotisations à la sécurité sociale britannique. Il vous permettra d’avoir l’équivalent de votre numéro de Siret anglais; le Unique Taxpayer Reference (UTR) number. Ce numéro sera à communiquer à vos futurs clients. Sachez que pour vous inscrire au HMRC, il vous faudra votre NIN.

Beaucoup se demanderons si il est nécessaire d’ouvrir un compte en banque en Angleterre. Vous avez la possibilité d’ouvrir un compte à l’étranger chez des banques traditionnelles avec votre pièce d’identité et votre justificatif de domicile. Mais vous avez également la possibilité de prendre une néo-banque, des banques 100 % mobiles. Certaines de ces dernières permettent de bénéficier d’une carte bancaire sans frais à l’étranger, comme par exemple chez Revolut.

Mais comment trouver les clients?

Que se soit pour le logement ou la recherche de nouveaux clients le réseaux est très important. Il faut savoir tirer avantage des rencontres que nous avons pu faire pendant nos années d’études. Parfois il suffit de demander, de poster une annonce sur un groupe d’anciens élèves, pour avoir une réponse positive.

Il existe aussi de nombreux site internet spécialisé dans freelance anglais qui permette cette fois-ci d’étendre ces recherches au monde entier. Feverr, Guru ou Freelance, qu’ils soient payant ou gratuits, sont des sites spécialisés qui faciliteront le contact direct entre vos futurs clients et vous.
Pour trouver des clients à l’étranger en étant soit même un expatrié il faut aussi s’ouvrir aux autres. En effet, au delà, de tout les avantages à se faire des connaissances, voir des amis natifs de notre lieu d’expatriation, cela permet également de développer son réseau professionnel à l’étranger. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire, mais sortir de sa zone de confort permet de démultiplier les expériences à l’étranger.

J’espère que ce petit descriptif non exhaustif, de mes premiers jours en tant que freelance à Londres, confortera l’envie de ceux qui veulent partir et créera l’envie chez ceux qui hésitaient.
Au-delà des villes à découvrir, des paysages à contempler, des rencontres extraordinaires, c’est une belle expérience humaine qui permet de nous découvrir. Alors foncez!
Vous souhaitez partager votre expérience de freelances à Londres ou dans un autre pays du monde ? N’hésitez-pas à nous contacter.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Découvrir nos autres articles

Le studio Bleu est une agence de création digitale qui vous accompagne dans l’ensemble de vos projets digitaux et Print.
2020 | Camille Bruder |  © All Rights Reserved