Avoir un job en parallèle de son activité freelance

Ce n’est pas une surprise, se lancer en freelance c’est accepter d’avoir à ses débuts un chiffre d’affaire mensuel très irrégulier. Démarcher de potentiels clients sans références pour justifier de ses compétences est plus compliqué.

Pour pallier à une rémunération irrégulière et donc à une organisation complexe : louer un appartement, se nourrir, se faire plaisir, épargner… J’ai pris le parti de jongler entre 2 jobs : en freelance co-fondatrice de Studio Bleu & en salariée autour de la photographie aérienne. Et je le recommande !

L’emploi, en temps que salarié, permet de s’assurer un revenu stable. J’ai en plus eu la chance de tomber sur quelque chose d’un peu fun : photographier depuis un petit avion pour cartographier en 3D. Fun, et enrichissant puisque j’ai rapidement eu des responsabilités. Mais cela peut en soit être aussi un job purement alimentaire qui donne l’avantage de se concentrer pleinement sur son activité freelance en sortant, sans avoir en tête les choses à gérer quand l’on va revêtir sa seconde casquette le lendemain.

En dehors des heures de salarié vient le temps des heures freelance, que ce soit les projets clients et son développement (démarchage client, communication sur les réseaux sociaux, mise à jour du site et j’en passe).

Un rythme soutenu

Allier 2 jobs c’est accepter de faire beaucoup d’heures. A peine un job terminé, il faut enchainer sur le suivant, mais l’avantage du freelance c’est ce que c’est nous qui plaçons le curseur. Si vous avez besoin de temps pour vous dans les prochains jours, alors acceptez moins de projets, faîtes suivre à vos partenaires si nécessaire pour ne pas laisser un client dans la panade.

Comment justifier à ses clients freelances que l’on n’est pas forcément joignable en journée ?

Jouez la carte de l’honnêteté, parce qu’il ne faut pas se compromettre sur son emploi stable ni auprès de ses clients. L’entreprise ne nous paye pas pour travailler sur d’autres projets qui ne la concerne pas. Prévenez donc vos clients que sur une plage horaire donnée, vous êtes sur une autre mission et donc indisponible. Eventuellement, prenez 15min sur votre pause déjeuner pour répondre à vos quelques mails les plus urgents et prévenir vos clients que vous leur revenez vers eux avec la solution au plus vite.

Réussir à allier les deux, plutôt se tourner vers du mi-temps ?

Pour avoir un rythme plus raisonnable, une solution est de s’orienter vers un emploi à mi-temps. Les heures travaillées deviennent donc plus raisonnable et cela vous laisse davantage de temps à consacrer à votre activité freelance, tout en ne sacrifiant pas votre vie personnelle.

Au-delà de l’aspect financier, l’emploi ‘alimentaire’ permet aussi d’avoir des collègues, de sortir de chez soi, d’avoir un rythme régulier, etc. La vie de freelance quand on travailler chez soi peut s’avérer un peu solitaire et c’est une bonne alternative pour garder une notion d’équipe dans son quotidien.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Découvrir nos autres articles

Le studio Bleu est une agence de création digitale qui vous accompagne dans l’ensemble de vos projets digitaux et Print.
2020 | Camille Bruder |  © All Rights Reserved